Thématique de recherche

Notre équipe développe de nouveaux paradigmes de neuromodulation et des systèmes neuroprosthétiques afin de réparer ou remplacer les fonctions des circuits neuronaux affectés par des troubles neurologiques ou une lésion du système nerveux. Notre recherche combine des techniques de Neuroscience et de Neuroingénierie, en particulier l’électrophysiologie in vivo, le traitement du signal, l’apprentissage automatique et la théorie du contrôle.

En exploitant notre expérience en neuromodulation dans les domaines de l’épilepsie et des lésions de la moelle épinière, nous souhaitons maintenant étendre l’application des systèmes neuroprosthétiques des troubles moteurs aux troubles cognitifs. En particulier, nous cherchons à développer une neuroprothèse des réseaux cérébraux à grande échelle afin de restaurer la mémoire après une lésion cérébrale ou des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer.

Notre approche utilise des enregistrements intra-crâniaux multi-électrodes de l’activité neuronale à diverses échelles spatiales telles que les potentiels de champs locaux et l’activité électrocorticographique, combinés à une neurostimulation multi-sites dynamique avec des profils spatiaux, temporels et spectraux spécifiques. Cette stimulation ciblée a pour but de restaurer la communication entre des aires cérébrales éloignées, qui deviennent fonctionnellement déconnectées suite à une lésion ou une dégénérescence neuronale. En combinant cette approche avec des protocoles d’entraînement cognitif, nous visons à promouvoir des mécanismes de neuroplasticité et à améliorer les fonctions cognitives sur le long terme.

Ce projet a reçu des financements de la Région de Nouvelle-Aquitaine et de l’Université de Bordeaux, dans le cadre du projet Bordeaux Neurocampus. Nous acceptons les candidatures d’étudiants et postdoctorants motivés avec une expertise dans le domaine des neurosciences, du génie biomédical, ou de toute autre discipline appropriée.

Mots-clés : neuromodulation, neuroprosthétique, neuroingénierie, stimulation cérébrale, interfaces cerveau-machine, mémoire, cognition.

Axes de recherche

  • Comprendre les dynamiques neuronales dans l’état sain et les troubles neurologiques (par exemple les troubles de la mémoire).
  • Inventer de nouveaux paradigmes de neuromodulation avec profils spatiaux, temporels et spectraux spécifiques afin d’émuler les dynamiques neuronales saines et d’améliorer les performances cognitives.
  • Etudier l’effet de ces approches de neuromodulation sur les dynamiques neuronales et les performances cognitives dans des modèles pré-cliniques.
  • Combiner la neuromodulation avec des entraînements cognitifs pour promouvoir la neuroplasticité sur le long terme.
  • Effectuer la translation vers les applications cliniques.